Dans le cadre du programme ré_action organisé par Entoureo et makesense, des bénévoles appellent chaque semaine nos aînés confinés pour partager un moment convivial au téléphone.

Ces appels sont l’occasion d’échanger et de partager des expériences et anecdotes de vie… et bien d’autres choses encore !

Avec l’accord de nos aînés, nous reprenons chaque semaine les “aînés’cdotes” qui nous ont marquées dans un article de blog que vous retrouverez ici ! Bonne lecture !

Sport

« Rien n’est impossible même à 85 ans ! »

La grande sportive sélectionnée dans notre revue cette semaine : Simone, 85 ans.

Simone a été invitée par son neveu l’année dernière à Pornic. Un jour où elle était assise sur un ponton, profitant tranquillement de la mer, son regard se tourna vers son neveu. Il sillonnait les vagues à bord de son jet ski, Simone l’enviait beaucoup. Quand il eut fini son tour, il la rejoignit sur le ponton, elle lui dit «  C’est vraiment dommage que je sois trop vieille pour grimper là-dessus, à 85 ans on ne peut vraiment plus rien faire ». Et il lui répondit « Ah bon ? Tu es bien sûre de ça ? ».

Ni une ni deux, la voilà en maillot de bain, gilet de sauvetage bien ficelé, en train de grimper sur le jet ski derrière son neveu. Le jet ski démarre, son neveu accélère, Simone lance alors «  mais plus vite quand même, je ne suis pas en sucre ! ». Son neveu regarde le compteur : la vitesse était au maximum.


Simone sur son Jet Ski (bluff?)

Travail

« Il n’y a pas d’âge pour travailler »

La longue est inspirante carrière que nous avons choisie de vous présenter est celle de Françoise, 95 ans.

Au vu de son grand âge, Françoise est convoquée par le juge des tutelles. Il lui pose cette question ” À quel âge avez-vous commencé à travailler ?” Françoise lui répond “à 5 ans”.

Le juge, persuadé de s’être fait mal compris lui répète plus fort : – À QUEL ÂGE AVEZ-VOUS COMMENCÉ À TRAVAILLER ? Elle lui répond : “je ne suis pas sourde ! Je vous ai dit à 5 ans. À l’époque, j’étais chez les sœurs et quand il y avait un enterrement on portait les fleurs à l’église et au cimetière.”  

Fait divers

« Disparition en Espagne »

Pierre, 84 ans a assisté à une scène terrible, des années plus tard, il nous fait part de son témoignage.

« Un jour, on avait emmené les vendangeurs en Espagne, vers Gibraltar. Et puis, on avait soupé, le patron avait payé, ensuite on était parti le soir pour arriver à minuit le lendemain. Avec mon collègue on avait roulé sans s’arrêter juste pour manger, il y avait sa femme et son frère.

Quand on est arrivés, le patron nous a trouvé des chambres pour coucher chez un des vendangeurs. Le matin, on se lève, on se lave, on déjeune. Durant le déjeuner, d’un coup, le frère de mon collègue se lève et s’en va. On ne le voyait plus, il était parti, et c’était l’heure de s’en aller. Alors j’ai dit « il a dû rencontrer une femme Espagnole ». On a donc décidé de le chercher, et on a fini par le retrouver… dans les toilettes !! ça faisait deux heures qu’il appelait et on ne l’entendait pas ! »

Vie quotidienne

« En bonne compagnie ! »

Mme P. fait partie des héros du quotidien, en accueillant des chats abandonnés ou maltraités, voici son témoignage.

“J’ai toujours adopté des chats abandonnés ou maltraités, toute ma vie. Le petit chat qui est avec moi maintenant a déjà 13 ans. Je l’ai adopté en 2011 et depuis elle ne me lâche plus. Elle a été maltraitée, battue tous les jours. J’étais très contente au moment où j’ai pu lui donner une autre vie. Ma fille est un peu jalouse parce que le chat me préfère, mais bon en même temps : qui la nourrit tous les jours ? Qui lui change sa caisse ? Et voilà, c’est moi. Et elle me le rend en amour.” 

Comme un air de déjà-vu

“ Souvenirs d’un confinement en Algérie “

Pierre, 77 ans, n’en est pas à son 1er, confinement, retour sur son témoignage

“ Pour être honnête, je préférais le confinement en Algérie…  Ah oui ! C’était peut-être la guerre mais au moins j’avais mes 6 chiens et 12 chats avec moi pour passer le temps ! D’ailleurs j’ai vu que promener son chien était un motif de déplacement. Votre plateforme là, elle ne propose pas un service de location de chien par hasard ? C’est qu’il fait beau en ce moment !“

Produits du terroir

“Charles de Gaulle et les Vendéens”

Denis, fier vendéen, nous fait ici un rappel historique

” J’étais présent quand Charles de Gaulle, alors en tournée en Vendée, a dit  “quand je vais dans certaines régions, on est autour de moi en train de piailler pour me demander une usine ou autre chose. Vous les Vendéens, vous êtes formidables, vous ne piaillez pas autour de moi, vous vous débrouillez vous-mêmes !”. Pour exemple, il rappelle que M. Briand (charpentes métalliques), M. Jeanneau et Madame Beneteau (bateaux de luxe) sont des vendéens qui ont développé l’industrie en Vendée !


Pour aller plus loin

Et si vous aussi, vous demandiez à nos aînés de vous raconter des histoires ?

Je profite du confinement pour demander à mes proches de me raconter leurs histoires

Je rejoins le programme ré_action pour discuter avec des personnes isolées


ré_action est un programme cofinancé par l’Assurance Retraite

assuranceretraite-logo (1)

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *